Liens, bulletin d’info.

« Liens » est la feuille d’information paroissiale pour Houilles et Carrières-sur-Seine. Elle paraît environ tous les mois. Contacter le secrétariat pour y inclure une nouvelle.

Cette feuille est mise en ligne au format "pdf". Pour lire les documents dans ce format, vous pouvez utiliser logiciel Acrobat reader, téléchargeable gratuitement.

Lien 168 : L’amour de Dieu, « force vivifiante absolue »

Trente-quatre pèlerins de notre paroisse ont vécu un beau pèlerinage à Rome. Ce fut un temps de grâces pour chacun ! Grâce de marcher ensemble sur les pas des premiers témoins de la foi, Pierre et Paul, et les premiers martyrs ; grâce de se ressourcer dans ce lieu de diversité, d’universalité et de communion autour de notre pape François : nous avons pu côtoyer des pèlerins venus du monde entier, au moment où les mouvements charismatiques fêtaient leur jubilé ; grâce de partager ces moments forts avec des paroissiens de notre communauté d’origines diverses, français, portugais, béninois … ; grâce des rencontres ; grâce parfois aussi de l’imprévu !

Lors de la messe de la Pentecôte, le pape nous a invité à demander la grâce de l’unité dans nos communautés et au-delà : « Demandez la grâce d’accueillir son unité, un regard qui embrasse et aime, au-delà des préférences personnelles, son Église, notre Église ; de prendre en charge l’unité de tous, de mettre fin aux bavardages qui sèment la division et aux envies qui empoisonnent, car être des hommes et des femmes d’Église signifie être des hommes et des femmes de communion ; demandez également un cœur qui sente l’Église notre mère et notre maison : la maison accueillante et ouverte, où on partage la joie multiforme de l’Esprit Saint ». C’est ainsi
que la paroisse pourra être un reflet de l’amour de Dieu pour tous.

N’oublions pas non plus les grâces reçues par les 12.000 collégiens rassemblés à Jambville, pour la Pentecôte et qui ont pu recevoir en grand nombre, dans ce temps festif et priant, la force du pardon...

En ce dimanche où nous fêtons la Trinité, demandons à vivre très concrètement de cet amour, de cette communion qui est en Dieu : « Le Père, le Fils et l’Esprit Saint sont un parce qu’ils sont amour et l’amour est la force vivifiante absolue » (Benoît XVI).

Nous aurons la grâce de nous rassembler dimanche prochain à l’occasion de notre kermesse pour le jubilé des 45 ans d’ordination du Père Denis ; nous partagerons avec lui et en Église la joie de cette belle étape !

Père Etienne Maroteaux

  • Liens 166 : Etre candidat en 2017 ! Alléluia !

    Le candidat c’est celui qui est « candide », c’est-à-dire « revêtu de blanc, de candeur ». Les candidats à l’élection divine ce sont les nouveaux baptisés de Pâques, ceux que nous avons accompagnés cette année et qui nous ont manifestés LA Bonne nouvelle, le Christ est mort et ressuscité pour que nous ayons la Vie !

    Celui qui nous a élus, c’est le Père, pour que nous portions du fruit, un fruit qui demeure. Et nous faisons l’expérience de cechoix de Dieu qui répand sa grâce dans nos cœurs, dernièrement lors de la visite de la Vierge pèlerine, et pendant cette Semaine Sainte magnifique, où des grâces ont été données.

    Voulons-nous vivre de cette grâce, de cette paix dont le monde a tant besoin ? Le temps qui s’ouvre, qui va nous conduire à l’Ascension puis à la Pentecôte, c’est le temps où le Christ ressuscité rejoint ses disciples, où qu’ils soient, pour les faire vivre de sa Résurrection. Il nous faut vivre ce temps de grâce avec le Ressuscité, ne tournons donc pas trop vite la page de cette Semaine Sainte !

    Dans la fidélité à l’Eucharistie, nous faisons l’expérience de ne pas voir, comme St Thomas, mais de croire. La messe nous entraine à vivre de la foi, à toucher le Ressuscité à nos cotés.

    Soyons dociles à l’Esprit, aux temps à vivre en famille, en paroisse, ouverts à ce qui n’était pas prévu, à tel ou tel appel et service. Le 13 mai prochain nous marcherons en procession derrière la Vierge Marie, en signe de paix et d’espérance, selon le message de Fatima.

    Il est vraiment ressuscité, alléluia, alléluia !

    Père Gabriel +

  • Guide paroissial 2016-2017

    Nous sommes heureux de vous accueillir dans le groupement paroissial de Houilles et Carrièressur-Seine ! Ce guide paroissial vous donnera un aperçu de la vie de la paroisse. En souhaitant que chacun puisse y trouver sa place, comme chercheur de Dieu et serviteur de nos frères : « Chaque communauté chrétienne doit être une maison accueillante pour qui cherche Dieu, comme aussi pour qui cherche un frère qui l’écoute » (pape François). Puisse ce souhait de notre pape se réaliser en notre paroisse !

    Père Étienne Maroteaux, curé

  • Liens 165 : En chemin ensemble...

    En vivant récemment l’« expérience » d’un « synode paroissial », nous avons parcouru un « chemin ensemble », comme le dit le pape François, et nous avons pu « nous laisser surprendre par Dieu, par le Dieu des surprises »...
    Après le temps de consultation (septembre-octobre 2016), nous avons vécu, dans la joie de l’Esprit-Saint, la journée d’assemblée paroissiale (le 27 novembre 2016).
    Je remercie chaleureusement l’équipe qui a préparé et organisé ce synode et son suivi, mais aussi chacun des participants à ce beau temps de communion et de vie d’Eglise ! Voici maintenant le temps des fruits dont je viens vous parler.
    J’ai pris le temps de vous écouter et de recueillir vos idées pour notre paroisse de demain pour, qu’à la suite du Bon Pasteur, nous puissions prendre soin les uns des autres, prendre soin de notre foi.
    Vous avez émis des souhaits, suggéré des idées et fait de multiples propositions, certaines très simples à mettre en œuvre, d’autres qui prendront plus de temps pour les réaliser ou les réfléchir. Il émane cependant un souhait de tous de réfléchir en communauté à la vie spirituelle et sacramentelle de notre paroisse, un désir également de partage plus fort entre tous les groupes pour parvenir à vivre ensemble et se porter les uns les autres.
    Je vous propose donc différentes échéances : ce qui peut être réalisé immédiatement, à moyen terme, ou à long terme après un temps d’élaboration du projet. Nous avons, vous comme moi, conscience que nous ne devons pas surcharger la barque de la vie ordinaire des bénévoles, groupes et mouvements de la paroisse !

    Trois propositions prochaines vont rythmer notre vie paroissiale :

    1. La création d’un conseil pastoral :

    Vous savez sans doute que la paroisse n’a pas de conseil pastoral (sauf pour la communauté portugaise). Autour des prêtres, se réunit tous les quinze jours, une EAP (équipe d’animation paroissiale) qui aide à la vie très quotidienne de la paroisse. C’est un lieu de collaboration très positif entre prêtres et laïcs. Mais la présence d’un conseil pastoral apparaît utile pour réfléchir avec le curé, les prêtres et diacres sur des thèmes et des projets à plus long terme. Celui-ci a été plusieurs fois proposé par notre synode.
    Avec l’aide de l’EAP, je souhaite pouvoir le créer dès la rentrée : il se réunira 5 à 6 fois dans l’année et aura la mission de se saisir et d’approfondir les différentes propositions que vous avez faites (par exemple les formations, les veilleurs de quartier, des journées à thème inter-clochers...). Ce conseil s’appuiera, pour ses réflexions, sur les fruits de la consultation, où vous avez fait des propositions variées, et sur de nombreuses suggestions faites lors de la journée du synode.
    Ce conseil pastoral aura un statut qui sera défini à la rentrée. J’appellerai, sur proposition de l’EAP et de l’équipe synodale, des paroissiens à faire partie de ce conseil.

    2. Un forum des associations paroissiales, caritatives, des mouvements, à la rentrée.

    Une des réflexions, qui est revenue souvent, est que la paroisse ne manque pas d’initiatives (formations, associations caritatives, accueil des nouveaux, groupe de divorcés...) qui sont mal connues de tous. Nous organiserons un forum pour que chaque mouvement et association puisse se présenter et être connue de tous les paroissiens et en particulier des nouveaux.

    3. Un effort de communication interne à la paroisse.

    Très souvent aussi a été évoquée la difficulté d’une bonne communication des informations, des initiatives concrètes, ou des activités proposées dans chaque lieu de notre paroisse, ou aussi des retours sur ce que les jeunes ont pu vivre. Cette difficulté n’est pas propre à Houilles et Carrières, elle est présente dans beaucoup de paroisses... cela concerne aussi bien les annonces orales, que le « Lien paroissial », le guide paroissial, que le site internet de la paroisse... Nous revisiterons tout cela avec l’aide du conseil pastoral et de l’EAP.

    Bien d’autres initiatives seront lancées au fur et à mesure des prochaines années : en particulier une proposition de pèlerinage paroissial, des initiatives pour les jeunes, des temps de formation....
    D’autre part, les initiatives labellisées « synode paroissial » seront signalées dans le Lien paroissial par le mouton du synode, dès qu’elles seront mises en œuvre. Cela vous permettra de bien les repérer.

    Nous ferons un point chaque année sur l’avancement des initiatives qui naîtront dans la foulée de ce temps paroissial...
    Rendons grâce au Seigneur pour ce qu’il nous donne de vivre en son Eglise !

    Père Etienne Maroteaux

    « La paroisse est présence ecclésiale sur le territoire, lieu de l’écoute de la Parole, de la croissance de la vie chrétienne, du dialogue, de l’annonce, de la charité généreuse, de l’adoration et de la célébration. A travers toutes ses activités, la paroisse encourage et forme ses membres pour qu’ils soient des agents de l’évangélisation. Elle est communauté de communautés, sanctuaire où les assoiffés viennent boire pour continuer à marcher, et centre d’un constant envoi missionnaire. Mais nous devons reconnaître que l’appel à la révision et au renouveau des paroisses n’a pas encore donné de fruits suffisants pour qu’elles soient encore plus proches des gens, qu’elles soient des lieux de communion vivante et de participation, et qu’elles s’orientent complètement vers la mission ».
    (Pape François, La joie de l’Evangile, § 27-2)

  • Liens 164 : Vous avez dit Carême et Catéchuménat ?

    Le Carême est un temps privilégié de pèlerinage intérieur pour se préparer à la joie de Pâques. Le jeûne, la prière et le partage sont les moyens proposés par l’Église pour accéder à une plus grande disponibilité et se mettre à l’écoute du Christ. Le mot Carême, contraction du latin quadragesima, signifie quarantième. Quarante est, dans la Bible, un chiffre symbolique qui désigne un tempsd’attente, de maturation, de dépouillement, de recueillement, qui prépare à la rencontre de Dieu pour de nouveaux commencements. Bref un temps de conversion pour vivre Pâques, l’annonce de la Résurrection, à frais nouveaux.

    Attention… Sens complémentaire !

    Dans l’Église primitive, le Carême est le temps ultime de préparation au baptême des catéchumènes célébré la nuit de Pâques. Le concile Vatican II a remis en valeur le catéchuménat des adultes des premiers siècles. Dans le documents des évêques de France sur la Catéchèse « Aller au cœur de la foi », il nous est dit ceci : « La catéchèse (accompagnement des catéchumènes) naît de la profession de foi de l’Eglise et mène à la profession de foi du catéchumène et du catéchisé ». Les dons de Dieu fonctionnent en réciprocité.

    Le Carême nous invite ainsi à entrer dans la joie des catéchumènes, de leurs accompagnateurs et de l’Eglise qui se renouvelle par l’accueil du don de
    l’Esprit Saint. Chrétiens, nous sommes appelés à redécouvrir tous les rites
    qui soutiennent les catéchumènes dans leur cheminement. « Appel décisif
     » par l’évêque le 1erdimanche de carême, 5 mars prochain à la cathé-
    drale, les « scrutins », « l’onction des catéchumènes » et enfin le baptême
    au cours de la Veillée pascale (4 cette année : 2 adultes et 2 jeunes de l’aumônerie).

    Evénement à porter dans notre attention et notre prière. Bonne montée vers
    Pâques.

    Père Denis +

  • Bonne et sainte année 2017 !

    Liens 163

    D’abord ... la paix !

    Toute année commence par une journée de la Paix, à l’école de Marie, Mère de
    Dieu, « gloire à Dieu et paix sur la terre aux hommes qu’Il aime » !

    Le début d’année est aussi le temps des résolutions que bien souvent, et c’est
    peut-être à cela qu’il faut se résoudre, nous ne tenons pas. Il y a les résolutions
    face à nos erreurs passées, que nous ne voulons plus recommencer ; celles que
    nous prenons parce que l’image présente que nous ne faisons des autres et de
    nous-mêmes ne colle pas tout à fait à nos rêves, et les résolutions pour prévenir
    les inquiétudes face à l’avenir.

    La Bonne Nouvelle c’est que le Seigneur Jésus, face à notre monde « morcelé »
    et marqué par la violence, vient nous donner ce supplément d’amour et de bonté,
    qui nous rend capables de vivre réconciliation et paix. Il n’y a pas d’autre
    moyen que d’être ensemble et de nous aimer les uns les autres.

    C’est pourquoi le Saint-Père nous encourage, par l’Exhortation Amoris Laetitia,
    à faire grandir chacune de nos familles comme le creuset de cet amour quotidien,
    de cette disponibilité et de cette appartenance mutuelle.

    Tout est possible si nous le demandons à Dieu dans la prière. Demandons la
    paix pour notre monde, notre paroisse, nos familles.

    Que la paix du Seigneur soit toujours avec vous,

    Bonne et sainte année 2017 !

    Père Gabriel Dos Santos

  • Liens 163
  • Avent 2016

    « Marana » Tha : viens Seigneur Jésus ! » Ap 22,20

    L’Avent, nous le savons est l’avènement de Jésus, sa venue parmi
    nous, il y a plus de 2000 ans, sa venue aujourd’hui, dès lors que nous
    sommes deux ou trois rassemblés en son nom, dès lors que nous
    nous faisons le prochain de celles et ceux que nous sommes appelés
    à rencontrer sur le chemin de la vie. L’Avent est le temps du Christ
    qui vient, le temps de Dieu.

    Dieu fait le premier pas. Dieu n’attend pas que nous soyons prêts
    pour nous envoyer son Messie. Il attendrait e<code>ncore et toujours ; il ne
    met pas de condition autre que celle d’accueillir son envoyé. Il vient
    faire refleurir l’espérance.

    Cette année, le 1er dimanche de l’Avent (le dimanche 27 novembre)
    est, dans notre paroisse, celui où nous sommes conviés à vivre une
    assemblée synodale exceptionnelle. A partir des réponses reçues lors
    de la consultation, l’équipe synodale nous invite à venir réfléchir et à
    construire notre paroisse de demain.

    (Consultez le tract rouge donné aux sorties de messe et que l’on
    trouve encore sur les présentoirs).

    Prenons le temps d’échanger, de bâtir ensemble avec la grâce du
    Christ une paroisse vivante capable d’évangéliser pour faire entendre
    la Bonne Nouvelle. L’Avent deviendra ce temps d’attente active
    pour nous disposer à accueillir ensemble le Fils de Dieu.

    « O, viens Seigneur Jésus ! » Marana Tha ! Ap 22,20

    Père Denis Bérard

    liens 162
    liens 162 encart
  • liens 162
  • liens 162 encart
  • Liens n°161 : Jubilé de la miséricorde : du porte à Porte !

    Liens 161

    Ce 16 octobre nous aurons la joie de passer la Porte Sainte, Porte de la Miséricorde à la cathédrale. Une démarche essentielle en cette fin de Jubilé. Plusieurs choses sont nécessaires pour cela ;

    D’abord une porte.

    Et ce n’est pas ce qui manque dans notre quotidien, où nous franchissons tellement de portes pour entrer et sortir, sans même nous en rendre compte. Oui, mais une Porte Sainte ! En effet, le Seigneur dit : « Je suis la porte des brebis » (Jn 10,7). C’est pourquoi, à la demande du Saint-Père, chaque cathédrale ouvre une Porte Sainte, spécialement dédiée à ce passage de chacun à travers le Christ Bon Pasteur.

    Ensuite, une porte ouverte :

    Et cela tombe bien en cette année de la miséricorde ! La « miseri-corde », c’est l’ouverture de notre coeur à toute misère, tout manque spirituel ou corporel de notre prochain… Par cette unique ouverture du coeur la compassion entre en nous, pour qu’en sortent l’action et l’intercession. La miséricorde c’est la porte du coeur, entrée et sortie ! De même, quand nous recevons la miséricorde de Dieu, le Seigneur se laisse toucher au coeur et de son coeur jaillissent les dons et les pardons.
    Cette Porte de la Miséricorde est grande ouverte !

    Ne reste alors plus qu’à franchir cette porte !

    Cela demande de faire le pas (ou le trajet en car) jusqu’à la Porte Sainte. C’est une démarche de foi, de rencontre du Christ, d’action de grâce en paroisse. Et si je ne me sens pas prêt à recevoir cette « grande tendresse » (indulgence plénière) du Christ, un temps nous est donné vendredi 14 octobre pour nous y préparer.

    « Au nom du Christ, laissez vous réconcilier avec Dieu » (II Co 5,20) !

    Père Gabriel Dos Santos

  • Liens 161
  • Liens n°160 : Inventons la paroisse de demain

    Liens 160

    « Si l’un de vous a cent brebis et en perd une, ne laisse-t-il pas les quatrevingt-dix-neuf autres pour aller chercher celle qui était perdue » (Lc15,4)

    Chers frères et sœurs,

    Voici déjà deux ans que je suis avec vous. Ces années m’ont permis d’admirer le dynamisme de la paroisse, les engagements nombreux y compris dans la société, et j’en rends grâce à Dieu !
    Je vous invite cette année à vivre un synode paroissial. Vivre un synode, c’est « faire route ensemble », pour dessiner notre paroisse de demain. Cette démarche paroissiale commencera par un lancement le 17 et 18 septembre, où nous vous proposerons de recueillir largement vos idées. Puis nous marcherons en paroisse vers la porte sainte de la miséricorde à la cathédrale le dimanche 16 octobre. Enfin nous vivrons une assemblée synodale le dimanche 27 novembre. Je souhaite pouvoir vous écouter tous, pour que nous échangions nos idées, nos convictions, nos propositions pour la paroisse : nous réfléchirons comment à la suite de Jésus le Bon Pasteur, nous pouvons prendre soin les uns des autres, y compris dans nos cités, « aux périphéries ».
    Nous souhaitons que cette initiative puisse toucher des personnes au-delà du cercle des pratiquants, et nous comptons sur vous pour en parler autour de vous !
    Ce sera une belle occasion de faire grandir la communion fraternelle dans notre communauté paroissiale. Nous pourrons ainsi expérimenter quelque chose de ce « plaisir spirituel d’être un peuple » selon l’expression de notre pape François.
    Je compte sur vous tous pour avoir la joie de nous mettre ensemble à l’écoute de l’Esprit-Saint pour construire l’avenir de notre paroisse.

    Père Etienne Maroteaux

    Dimanche 16 octobre : pèlerinage vers la porte sainte de la miséricorde.
    Messe à 10h30 à Béthanie puis départ pour Versailles. Retour vers 17h30

  • Liens 160
  • Liens n°159 : Grâce et gratuité

    Vous connaissez sans doute cet épisode du « Petit Prince », où le petit prince rencontre un marchand de pilules pour apaiser la soif toute une semaine :


    - Pourquoi vends-tu ça ?, dit le petit prince.
    - C’est une grosse économie de temps, dit le marchand. Les experts ont fait des calculs. On épargne cinquante-trois minutes par semaine.
    - Et que fait-on de ces cinquante-trois minutes ?
    - On en fait ce qu’on veut...
    - Moi, se dit le petit prince, si j’avais cinquante-trois minutes
    à dépenser, je marcherais tout doucement vers une fontaine.

    (Saint-Exupéry).

    Dans notre monde où l’on court sans cesse après le temps, où la technologie règne toute puissante, le repos estival marque comme une pause, dans cet enchaînement des jours. Notre vie en effet est souvent marquée par un agenda trop plein, par le stress, par la course après tous les biens disponibles, par les soucis nombreux du quotidien...

    Le temps de l’été nous est donné, comme un appel à goûter la saveur du présent, la joie d’être vivant et d’être présent aux autres, à ses proches, la joie de respirer, de se reposer... Une vie simple qui retrouve la saveur des joies élémentaires. Nous pouvons profiter de ce temps pour vivre ces paroles de St Paul : « Vivez dans l’action de grâces » (Col 3,15). A la gratuité de l’amour de Dieu répond notre gratitude ; notre vie est eucharistique, elle est don. L’action de grâce n’est pas une option ponctuelle pour
    les jours de « grand beau », mais une attitude profonde de notre existence qui transfigure toute chose et toute rencontre. Comme Saint François et Sainte Claire d’Assise qui nous apprennent la simplicité de la louange : « Je te remercie Seigneur de m’avoir créé ».
    Ce temps de vacances peut aussi nous aider à vivre dans la présence du Christ pour devenir présence du Christ auprès de nos frères. Bon été de gratuité et de grâces.

    Père Etienne Maroteaux

  • 1 | 2 | 3 | 4 | 5