"A vous de jouer !" "De l’air !"

N’est-ce pas les appels que nous entendons, en ces jours d’Ascension et de Pentecôte ? D’une certaine manière, Jésus ressuscité ne nous dit-il pas
« Par mes paroles, mes actes, ma passion, ma mort, ma résurrection, je vous ai montré la route pour vivre en homme, en femme digne de ce nom, en fils, en fille bien aimé(e) de Dieu, et ainsi produire de beaux fruits dans votre vie (cf. Ga 5, 22-23). Maintenant, je vous donne l’Esprit du Père, qui m’a animé, qui m’a donné de garder ma confiance en Dieu et de vous aimer au milieu même des difficultés et des souffrances. En vous donnant mon Souffle, je deviens, en quelque sorte, intérieur à vous-même. Ma parole pénètre dans votre coeur ; mon amour, ma foi, mon espérance guident désormais votre vie. Je vous ai tout donné. A vous de jouer ! »

Ou, en termes plus bibliques : Ne restez pas là à regarder le ciel ! (Ac 1,11) Allez dans le monde entier ! Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création ! (Mc 16, 15)

Mais nous devons bien reconnaître que des craintes multiples, le manque de foi, la fragilité de notre espérance, la peur d’aimer, la routine nous font freiner des quatre fers. Seul un violent coup de vent (Ac 2,2) fait sortir les apôtres bouclés à l’intérieur d’eux-mêmes et les pousse vers les aures. Seigneur, nous aussi, nous manquons, parfois, de souffle ! Nous ne tenons pas trop à sortir de nos certitudes, de nos habitudes, pour aller rencontrer les autres si différents de nous ! Seigneur donne nous l’air vif de ton Esprit !

Ou, en termes plus bibliques : Puisque l’Esprit nous fait vivre, laissons-nous conduire par l’Esprit. (Ga 5,25).

Bonne fête de Pentecôte !

P. Olivier Steck