Les conséquences humaines des licenciements et des fermetures d’entreprises en Yvelines

Depuis de nombreux mois, nous entendons parler de la crise économique et sociale. Beaucoup y voient aussi l’indice d’une crise du sens, tant de la vie personnelle que de
la vie en société.
Un des aspects les plus dramatiques de la crise actuelle consiste dans les réductions de personnel et les cessations d’activité. Le département des Yvelines est durement touché : de nombreuses grosses entreprises réduisent leur personnel ou ferment leur site, mettant
gravement en difficulté les entreprises sous-traitantes.
Victimes de ces décisions économiques, des personnes sans travail se débattent pour faire face à des conditions de vie de plus en plus difficiles, et les plus vulnérables sont encore plus durement touchées que les autres.

Bien des analyses ont été faites. Nous pouvons avoir le sentiment d’être dépassés par les événements ou être tentés de tout mettre sur le dos des politiques, des financiers, ou d’autres...
Pour répondre à cette situation qui peut tellement détruire des personnes et des familles, se montrer inventifs est un devoir de charité. L’inventivité doit commencer par l’attention aux personnes qui ne se montrent pas et cachent leur situation.
Quelle est notre vigilance à leur égard ? Quelle vie fraternelle construire avec eux dans cette période critique qu’ils traversent ? Que pouvons-nous, que devons-nous faire en paroisse pour cela ? Plus que jamais, les réseaux de proximité, que sont les paroisses, doivent fonctionner.

Il serait bon qu’en début d’année scolaire, les équipes d’animation paroissiale ou les conseils pastoraux du diocèse prennent un temps pour faire des propositions aux paroissiens. Au moment où Benoît XVI, dans son encyclique Caritas in veritate, demande que l’homme soit « le premier capital humain à sauvegarder et à valoriser », il y a là une possibilité très concrète de répondre à son appel en faveur d’une pratique économique ouverte à la fraternité et donc à la gratuité.

Versailles, le 25 août 2009.

Mgr Eric Aumonier, Evêque de Versailles