Lien n°143 : "Préparez le chemin du Seigneur" Is 40,3

Ce célèbre verset du prophète Isaïe, repris au commencement de l’évangile de
Marc, nous l’avons entendu dimanche dernier (Année B = Année St Marc). Il
est mille et une façons de le mettre en pratique.
De façon récente, dans le cadre d’une réunion "Espérance et Vie" (Mouvement
chrétien qui s’adresse plus spécialement aux veuves et veufs et dont un groupe
existe sur la paroisse), une personne nous a proposé le texte qui suit.
Nous l’avons tous très apprécié. Je le confie à votre méditation en ce temps
d’Avent car il parle aussi bien de la façon d’aimer d’un homme au grand cœur
que de Dieu pour les hommes.

Père Denis Bérard

Quel est ton préféré ?

On demandait un jour à un Perse dont on disait qu’il était un homme sage :
« Tu as de nombreux enfants, quel est ton préféré ? »
L’homme répondit :
« Celui de mes enfants que je préfère,
C’est le plus petit, jusqu’à ce qu’il grandisse.
Celui qui est loin, jusqu’à ce qu’il revienne.
Celui qui est malade, jusqu’à ce qu’il guérisse.
Celui qui est prisonnier, jusqu’à ce qu’il soit libéré.
Celui qui est éprouvé, jusqu’à ce qu’il soit consolé. »

Apologue Perse [1]

[1] : Apologue : « un récit dont on tire une leçon. »
D’origine traditionnelle, cet apologue* Perse, nous parle du mystère de l’amour authentique. Humain ou divin, l’amour sait être un et divers, il se donne tel un père ou une mère, à chacun totalement sans pour autant négliger les besoins spécifiques des uns ou des autres.