Liens 164 : Vous avez dit Carême et Catéchuménat ?

Le Carême est un temps privilégié de pèlerinage intérieur pour se préparer à la joie de Pâques. Le jeûne, la prière et le partage sont les moyens proposés par l’Église pour accéder à une plus grande disponibilité et se mettre à l’écoute du Christ. Le mot Carême, contraction du latin quadragesima, signifie quarantième. Quarante est, dans la Bible, un chiffre symbolique qui désigne un tempsd’attente, de maturation, de dépouillement, de recueillement, qui prépare à la rencontre de Dieu pour de nouveaux commencements. Bref un temps de conversion pour vivre Pâques, l’annonce de la Résurrection, à frais nouveaux.

Attention… Sens complémentaire !

Dans l’Église primitive, le Carême est le temps ultime de préparation au baptême des catéchumènes célébré la nuit de Pâques. Le concile Vatican II a remis en valeur le catéchuménat des adultes des premiers siècles. Dans le documents des évêques de France sur la Catéchèse « Aller au cœur de la foi », il nous est dit ceci : « La catéchèse (accompagnement des catéchumènes) naît de la profession de foi de l’Eglise et mène à la profession de foi du catéchumène et du catéchisé ». Les dons de Dieu fonctionnent en réciprocité.

Le Carême nous invite ainsi à entrer dans la joie des catéchumènes, de leurs accompagnateurs et de l’Eglise qui se renouvelle par l’accueil du don de
l’Esprit Saint. Chrétiens, nous sommes appelés à redécouvrir tous les rites
qui soutiennent les catéchumènes dans leur cheminement. « Appel décisif
 » par l’évêque le 1erdimanche de carême, 5 mars prochain à la cathé-
drale, les « scrutins », « l’onction des catéchumènes » et enfin le baptême
au cours de la Veillée pascale (4 cette année : 2 adultes et 2 jeunes de l’aumônerie).

Evénement à porter dans notre attention et notre prière. Bonne montée vers
Pâques.

Père Denis +