Liens n°176 : La joie, un signe de la grâce

Liens n°176

La joie est au cœur du temps pascal.

Dans notre monde où le « pessimisme stérile » dénoncé par la pape François risque de nous enlever « la joie de l’Evangile », il est bon de chercher toujours et à chaque instant des motifs de nous réjouir, de rendre grâce !

« La joie est un signe de la grâce » (Benoît XVI).

Deux motifs d’action de grâce m’habitent en ces jours du temps pascal :

  • le premier est le pèlerinage à Lourdes, où je me suis rendu pour le jubilé de mes 25 ans d’ordination. Plus de 2300 pèlerins du diocèse, dont plus de 800 collégiens et 200 malades se sont retrouvés dans un temps de communion diocésaine. Ce fut pour moi l’occasion de rendre grâce pour ce ministère confié par le Seigneur le jour de mon ordination. Que de visages rencontrés, que d’histoires saintes, que de chemins de vie, de pardon, de don… ont jalonné ces années ; mais c’est aussi la joie de vivre ce ministère avec des frères prêtres, diacres, et la collaboration toujours riche avec les laïcs des différentes paroisses où le Seigneur m’a envoyé.
  • le second motif fut la joie de cheminer avec la paroisse vers Chartres. Chacun a pu être impressionné par le témoignage de foi et de courage de l’abbé Franz Stock et par l’exemple qu’il a donné d’un inlassable désir de réconciliation entre les peuples ennemis, lors de la seconde guerre mondiale. Nous avons marché ensuite vers la cathédrale en confiant de nombreuses intentions de prière proposées par chacun ; nous avons enfin rendu grâce dans une eucharistie à la cathédrale. Ce fut un beau temps de communion paroissiale, malgré la fraîcheur ! (cf. compte-rendu)

Nous rendrons grâce ensemble pour ces 25 ans d’ordination le 23 juin ; mais aussi pour les trois belles années que le Père Gabriel a passé dans notre paroisse, lors de la kermesse, le 17 juin.
« La joie d’un seul s’accroit dans la mesure où elle est la joie de tous » (St Thomas d’Aquin).

Père Etienne MAROTEAUX