Nouvelle traduction du « Notre Père »

https://www.youtube.com/embed/IEDNvesCjHk
Notre Père - Nouvelle Traduction - YouTube

Le premier dimanche de l’Avent, (3 décembre 2017) une nouvelle
traduction du « Notre-Père » entrera en vigueur, dans toute forme de
liturgie. Les fidèles, catholiques, protestants, orthodoxes francophones
ne diront plus désormais :
« Ne nous soumets pas à la tentation »
mais « Ne nous laisse pas entrer en tentation ».

La nouvelle traduction, « Ne nous laisse pas entrer en tentation »,
écarte l’idée que Dieu lui-même pourrait nous soumettre à la tentation.
Le verbe « entrer » reprend l’idée ou l’image du terme grec
d’un mouvement, comme on va au combat, et c’est bien du combat
spirituel dont il s’agit.

Au jardin de Gethsémani, lorsque l’heure de l’affrontement décisif
fut arrivée, le Seigneur a lui-même prié : « Père, s’il est possible que
cette coupe passe loin de moi ; pourtant non pas ce que je veux, mais
ce que tu veux ». Trouvant ensuite les Apôtres en train de dormir il
leur dit « Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation ».

Le disciple, n’étant pas plus grand que le maître, demande pour luimême
et pour ses frères en humanité : « Ne nous laisse pas entrer en
tentation ». C’est dans l’attitude du Christ qui, jusque dans « l’effroi
et l’angoisse », renouvelant sa confiance au Père trouve une nouvelle
force, que se trouve le sens plénier de cette nouvelle traduction.

Père Denis Bérard

Liens 171