Travailler, consommer. Mon regard et celui de l’Église

Le parcours proposé

Travailler, consommer : comment suis-je concerné en tant que chrétien ? Et si nous profitions de l’année scolaire 2014-2015 pour y réfléchir ensemble !
L’équipe d’animation paroissiale nous propose un parcours qui s’appuie sur la Pensée Sociale de l’Église en 6 séances du vendredi 10 octobre 20h30 au 8 avril 2015 :

  • Une veillée de lancement à Béthanie pour présenter le sujet avec des chants, des animations, et la participation de Jean-Marie NESSI
  • 4 réunions en petits groupes, chez l’un ou l’autre (une par mois, en journée ou le soir), autour de deux thèmes qui nous concernent :
    • La création nous est confiée
    • L’activité humaine, le travail humain
      Nous chercherons à approfondir ces points en relation avec notre vie, la Bible et ce qu’en dit l’Église.
  • Une veillée d’envoi à Béthanie, ensemble, avec le Père Yann LE LAY qui apportera son éclairage sur ces thèmes.

Ce parcours est ouvert à tous les adultes, chrétiens ou non, sensibilisés par ces sujets.

Contact

Livret du participant

Le mot de nos prêtres

Qu’est-ce que la Doctrine Sociale de l’Église ? Derrière ces mots qui peuvent sembler abstraits et faire peur, se cachent en fait des réalités très concrètes et quotidiennes : comment vivre en chrétien les réalités du travail, de l’argent, de la paix, de la famille... Paul VI parlait de l’Église comme « experte en humanité » (Populorum progressio 13). Cette pensée peut éclairer beaucoup des questions que la société et chacun de nous se pose : la mondialisation, la crise, l’écologie humaine, les médias... C’est à la lumière de l’Évangile et des paroles du Christ que toutes les questions de société trouvent sens.

Le but de ce parcours est non pas de faire un tour exhaustif des questions qu’éclaire la doctrine sociale de l’Église, mais de donner le goût pour ces riches réflexions accumulées au long des siècles ; ces questions sont de toujours, même si elles prennent sans cesse de nouvelles formes et des éclairages toujours nouveaux.

La doctrine sociale de l’Église a en son cœur le respect inconditionnel de la vie humaine et de tout être humain à l’image de Dieu.

Benoît XVI ira très loin, en demandant de placer toute la vie de société sous le prisme de la gratuité et du don, y compris au cœur de la vie économique (Benoît XVI, charité dans la vérité).

Nous serons sans doute surpris par l’originalité et la profondeur de la pensée chrétienne qui peut renouveler notre façon de penser le travail, l’écologie, la mondialisation...

Puisse ce parcours nous donner soif d’approfondir les richesses de la pensée sociale de notre Église !

Père Etienne Maroteaux